1998 . Semaine rando à BSA, poème Ludwig RICHTER

Chères randonneuses, chers randonneurs

Vous êtes venus, il y a une semaine
Pour explorer tous hors d’haleine,

Notre région bien montagneuse,

Comme randonneur et randonneuse

Bien que la saison fût très mauvaise

Vous marchiez tous avec grand aise

Sous une pluie éternelle

Qui pénétrait mâle et femelles.

Frédéric, l’impitoyable

Vous a forcé d’être capable

D’escalader la chaire du diable

Et vous a raconté sa fable.

Après ses longues excursions

On vous a montré à tourbillon

Notre manière de vivre

Ici sobre là tout ivre.

Le programme était serré

Moi j’y reste bouche bée.

Vous tous en êtes bien sortis

Sains et saufs , comme on le dit.

Vous êtes de êtres dynamiques

Toujours gais, jamais hectiques,

Vous êtes une peuplade assez forte

Qui ne craint l’euro devant nos portes.

Demain vous partez pour Landi

Vous laissez des lacunes ici .

Disons alors « Au Revoir »

Levons nos verres pour boire .

A l’ascension l’année prochaine

C’est pas loin de mi-carême
Ludwig Karl Richter
Samedi 3 octobre 1998